Ski

Neige dure : pourquoi est-ce important pour skier ?

Vous trépignez d'impatience pour la saison de ski ? Randonnée, ski, snowkite, snowboard, snowtubing, VTT sur neige… il y a toute une kyrielle d'activités à faire en montagne pendant les mois où la neige est reine. Vous êtes plus chaud que jamais à glisser et à dévaler les pistes de ski en montagne ? Après tout, comment ne pas l'être avec les différentes sensations que nous procure le ski. Que vous soyez amateur de sensations fortes ou que vous soyez un skieur moins chevronné, il convient de connaître les différents types de neige afin de skier dans les meilleures conditions. Voici les points essentiels sur la neige dure, le Saint-Graal des passionnés de ski en haute montagne.

Est-ce vraiment important de connaître les différents types de neige ?

Nous savons presque tous que la neige est en réalité de l'eau à l'état solide. Toutefois, si vous aimez vous rendre à la montagne pendant la saison hivernale pour surfer sur les pistes de ski, il est dans votre intérêt d'approfondir un peu vos connaissances sur le sujet. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en employant le bon vocabulaire, vous serez en mesure de partager votre expérience sur la piste de ski avec d'autres personnes ou encore, ce sera plus facile pour vous de déterminer si une piste est suffisamment skiable ou pas.

Dans cette optique, une bonne compréhension de la neige vous permettra de mieux adapter votre comportement à sa qualité tout en prévoyant vos sorties. Mais le plus important, comprendre certaines notions de base en nivologie (étude de la neige) est indispensable, vous permettant de gérer les risques liés aux chutes de neige, voire les avalanches. Il est vrai que c'est un véritable régal de skier, mais encore faut-il savoir anticiper certaines situations pour éviter le pire. Raison pour laquelle il est primordial de s'informer sur les différents types de neige.

Les différents types de neige :

  • La neige poudreuse, également appelée neige sèche, désigne un type de neige qui se veut très léger et sans consistance. Si cette dernière est idéale pour la randonnée, elle est aussi très appréciée par les freeriders et les amateurs de ski.
  • La neige transformée est le type de neige qui a fait l'objet de plusieurs modifications entre le gel et le dégel. Fait intéressant, on la retrouve principalement en fin de saison au printemps, ce qui explique d'ailleurs sa transformation entre le froid, le soleil et le gel. Dure le matin, elle est parfaite pour glisser sur les pistes de ski.
  • Caractérisée par des grains ronds, la neige croûtée est plus ou moins dure et peut même être cassante du fait qu'elle passe par plusieurs changements thermiques : soleil, pluie, vent, dégel, regel. Il est quand même difficile de skier sur ce type de neige.
  • Comme son nom l'indique, la neige dure… eh bien elle est dure, d'autant plus qu'elle peut être cassante. Cette dernière se prête donc au ski. De manière générale, les skieurs raffolent de ce type de neige, mais attention, la vigilance est de mise, car elle est souvent la cause des graves accidents sur les pistes de ski.
  • La neige trafollée fait allusion à la neige qui a déjà été tracée par d'autres skieurs.

Pourquoi la neige est dure ?

La neige devient dure simplement parce qu'elle passe par plusieurs cycles de transformation qui fait que les flocons de neige se métamorphosent pour devenir des grains ronds bien agglomérés. Par exemple, pendant la saison printanière, la neige est réchauffée par les rayons de soleil en journée, ce qui la rend plus humide. À ce stade de la transformation, la neige humide contient plus d'eau liquide. Ce n'est un secret pour personne que la température baisse la nuit, surtout pendant les mois d'hiver. C'est cette baisse de température qui va geler l'eau qui se trouve dans la neige humide. Ce qui explique pourquoi nous avons de la neige dure, parfois verglacée le matin durant le printemps.

Bien que la neige dure soit un véritable délice pour skier, il est important que le skieur ait une bonne maîtrise technique sur la piste. Même si beaucoup de skieurs adorent la neige dure, la moquette de printemps reste la favorite étant donné qu'elle n'est ni trop réchauffée, ni trop gelée.

Pourquoi est-elle si importante ?

La neige dure, en l'occurrence celle du printemps, offre une bonne skiabilité, d'autant plus que le skieur peut descendre les pistes de ski avec beaucoup plus de facilité. Disons que cette dernière peut facilement donner des ailes aux débutants. D'ailleurs, elle est parfaite pour vous initier au ski de randonnée.

Quel ski sur neige dure ?

Le meilleur ski sur la neige dure est sans nul doute le ski alpin, communément appelé ski de piste, qui consiste à descendre les pistes enneigées balisées, permettant également de faire des virages tantôt carvés, tantôt dérapés. Si vous n'êtes pas à l'aise sur les pistes de ski, le ski alpin vous sera d'une grande utilité pour apprendre les bases, les bons gestes ainsi que la bonne position à adopter pour skier.

Sinon, le ski all-mountain ainsi que le ski polyvalent conviennent parfaitement à une neige dure. Le deuxième est idéal pour ceux n'aimant pas être limité par une seule pratique sportive.